Pour un commerce omnicanal moderne et agile

Le 4 juillet, Procos et l’Alliance du Commerce ont convié les acteurs de la ville et du commerce à échanger sur les évolutions de la consommation et les réponses apportées par les enseignes et les villes dans le cadre d’une matinée intitulée « Où va la consommation ? ». 350 participants dont un tiers de représentants d’enseignes ont assisté à cet événement réussi.

François FEIJOO, Président de Procos et Christian PIMONT, Président de l’Alliance du Commerce ont pu rappeler les enjeux majeurs pour le commerce des prochaines années. Le philosophe et chercheur, Marc HALEVY a ensuite dressé des hypothèses prospectives.

Pour François FEIJOO : « Il n’y a pas, d’un côté, des acteurs modernes qui seraient les pure-players, et, de l’autre, des commerçants physiques dépassés.». Le commerce est multiforme, les enseignes se transforment, investissent dans les outils digitaux, créent de nouveaux services … Les canaux sont complémentaires et répondent à différentes attentes d’un consommateur de plus en plus multiple.

Avant même de parler commerce, les questions posées sont d’ordre sociétal : souhaitons- nous concentrer l’activité dans les seules métropoles ? Le commerce permet-il de maintenir un tissu d’emplois locaux stables ? Dans l’affirmative, il y a urgence à mobiliser toutes les énergies en faveur des villes moyennes, territoires les plus en difficultés. Espérons que le Ministère de la Cohésion des Territoires agira en ce sens.

Par ailleurs, Christian PIMONT a souligné « l’importance de trouver rapidement des solutions pour assurer l’équité fiscale entre le commerce physique et les pure-players internationaux ».

Enfin, Laurent MILCHIOR, Gérant d’Etam, a conclu précisant qu’il fallait être innovant et agile mais aussi remettre en cause nos anciens modes de raisonnement.

 

Emmanuel LE ROCH,
Délégué Général de Procos