Panel février 2015 : un mois quasi étal pour le commerce spécialisé

L’activité du commerce de détail spécialisé finit le mois de février 2015 à +0,3%, soit à un niveau quasi étal par rapport à février 2014, à périmètre comparable, selon l’enquête de panel mensuel de Procos (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations).

Cette évolution se réfère à un historique relativement favorable : le mois de février 2014 avait fini à +1,4%. Les décalages calendaires n’ont pas joué : février 2015 comptait le même nombre de jours ouvrables (avec le même nombre de samedis) que février 2014. Les conditions climatiques, très proches des normales saisonnières, se sont révélés neutres également.

Le décalage d’environ 15 jours des vacances d’hiver a pu en revanche modifier certains comportements d’achat des Français.

L’évolution de l’activité reste contrastée, selon les lieux de commerce. Le commerce de périphérie fi nit le mois de février à +1% (+1,7% pour les formats de moyennes surfaces et +0,3% pour les boutiques en galerie marchande) alors que le commerce de centre-ville finit le mois à -1,1% (-1,3% pour les boutiques de rez-de-chaussée et -0,7% pour les boutiques en galerie marchande).

L’évolution de l’activité reste également très hétérogène d’un secteur d’activités à un autre. Le secteur de la culture des loisirs et du sport et celui de l’équipement automobile apparaissent les mieux orientés.

Les évolutions de performance dans les autres secteurs d’activités s’avèrent plus contrastées, avec en outre de fortes disparités d’une enseigne à l’autre. Les enseignes associées aux « achats cadeau » ont toutes manqué la Saint-Valentin. La chaussure et la restauration restent les plus à la peine.

Télécharger au format pdf